Volailles

Abattoir Avicole de La Rougearie
DELRIEU Dominique

64 rue de la Mécanique
81200 Aussillon
05 63 97 08 53

volailles.delrieu@bbox.fr
delrieudominique-aussillon.site-solocal.com

« Les poulets de grand-mère », de Dominique Delrieu

Ici, le poulet est roi et la volaille, une aristocratie. Depuis 1930, la famille Delrieu est au service d’une caste de poulets, canards, pintades, dindes, pigeons, lapins… d’exception. Ce n’est pas un oxymore que d’expliquer ici que Dominique Delrieu, aujourd’hui successeur d’une lignée d’abatteurs-distributeurs et négociants, a pour la volaille le plus profond respect.

Dans ses abattoirs avicoles de La Rougearie installés à Aussillon (Tarn) n’entrent que des êtres de chair et de plumes qui ont toujours vécu au grand air, gratté la terre, connu la pluie qui mouille et le soleil qui darde : « pour les compléments d’alimentation, ils sont nourris avec les maïs, blés et soja produits sur la ferme de l’éleveur. Pas d’OGM, pas de pesticide, pas d’antibiotique et une maturité d’au-minimum 103 jours : c’est la charte ». Bio ? « Ni bio, ni label. Trop complexe à mettre en oeuvre. Nos clients nous connaissent et savent que nous ne trichons pas », fait valoir Dominique Delrieu.

Ses volailles, dit-il « sont celles que faisaient pousser nos grands-mères » ; ce crédo suffit à sa clientèle de restaurants, boucheries de talent et négociants, qui vivent comme un privilège d’accéder à cette noblesse de chair, d’abord inspirée par une prédilection pour le goût et l’intégrité du produit nature, sans artefact ni discours superflu.

« Je ne cours pas la campagne », résume Dominique Delrieu, qui voit dans le circuit court une valeur ajoutée. C’est un homme en paix qui a appris à redouter le productivisme autant que le renard. « J’y tiens », répète-t-il sur un ton à la fois porteur d’une conviction et d’une marque d’attachement , « mes poulets sont de ceux qui galopent ».

Lui, ne court pas, au diapason de « ses » volailles : serein.